Coronavirus en Chine: le Sénégal se protège

Coronavirus en Chine: le Sénégal se protège

Virus en Chine

La la Chine à notifier à l’organisation mondiale de la santé (OMS) au courant de ce mois de janvier un nouveau type de virus respiratoire aigu. En effet, il s’agit d’un nouveau type de coronavirus qui cause des infections pulmonaires sévères nécessitant une hospitalisation et une prise en charge urgentes. Conscient de ce nouveau mal, les autorités sanitaires du Sénégal prennent des mesures préventives.

Des mesures préventives pour épargner le Sénégal du nouveau mal

Le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale annonce des mesures préventives pour épargner le Sénégal de ce nouveau virus. « Se rendre auprès de la structure sanitaire la plus proche dès qu’on présente une maladie respiratoire de survenue brutale Surtout si vous avez séjourné de manière récente dans la zone où la maladie a été signalée », annonce le ministère dirigé par Abdoulaye Diouf Sarr sur Twitter.

Par ailleurs, le ministère de la santé et de l’action sociale du Sénégal préconise «un renforcement de la surveillance épidémiologique dans tout le territoire national avec un accent particulier au niveau des portes d’entrées aériennes notamment les aéroports, la diffusion de l’information à l’intention des agents de santé avec l’envoi des fiches techniques sur la maladie aux districts sanitaires, aux régions médicales et à l’ensemble des établissements publics de santé. Mais aussi l’information et la sensibilisation des populations par les principaux canaux en les invitant à renforcer les mesures de prévention individuelle».

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Ce nouveau virus provoque une pneumonie c’est-à-dire une infection pulmonaire aiguë, potentiellement mortelle. Les symptômes sont : la fièvre, la toux, des douleurs thoraciques ou encore une grande fatigue.

Un marché chinois, foyer de l’épidémie

Le foyer de l’épidémie est un marché de la ville de Wuhan (Huanan South China Seafood Market) spécialisé dans la vente de fruits de mer et de poissons, où plusieurs patients contaminés travaillaient. Il a été fermé depuis le 1er janvier et des opérations de décontamination ont eu lieu.

Source: Senego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*