Famara Ibrahima Sagna : « Je n’ai aucune pression… je suis un électron libre dans ce pays»

Famara Ibrahima Sagna

Famara Ibrahima Sagna, l’homme de confiance plébiscité par l’opposition et le pouvoir pour conduire le dialogue national, livre ses premières impressions au sortir de la cérémonie de lancement du Dialogue ce mardi 28 mai au palais de la république.

« Je voudrai simplement remercier le président de la République et tous ceux qui m’ont fait confiance. Et prier, pour que le Tout Puissant m’accompagne dans la nouvelle mission qui m’est attribuée », s’est réjoui Famara Ibrahima Sagna face à la presse.

En tant que président du comité de pilotage du dialogue national, il estime que sa légitimité ne doit souffrir d’aucune controverse car il a toujours agi librement.

« Je n’ai aucune pression.  J’exerce des responsabilités depuis plus de 40 ans, dit le président de la commission sur le dialogue national. J’ai travaillé pendant 42 ans comme responsable au plus haut niveau sur le plan international. Moi, je suis un électron libre dans ce pays, tout le monde le sais. Je gère des rapports de proximités dans de bonnes conditions avec tout le monde ».

L’homme de confiance, se dit optimiste et promet de travailler en collaboration comme il l’a toujours fait dans le passé.

« Je ne peux pas décider tout seul »

« Je ne peux pas décider tout seul. Je suis le responsable, mais j’ai travaillé toute ma vie en équipe. Et je continuerai à le faire.  Je suis très optimiste par rapport à ce dialogue. Et je pense que ça va aller puisqu’en 1998 ça avait abouti », a déclaré M. Sagna.

Pour rappel, la rencontre a été présidée par le président Macky Sall en présence de différents segments de la vie nationale, politiques, membres de la société civile et des organisations sociales, entre autres.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*