L’UNICEF indigné par les élèves tués par balle au Soudan

L’UNICEF indigné par les élèves tués par balle au Soudan

Le fond des Nations Unis pour l’enfance (UNICEF) s’est indigné ce lundi de la mort par balles de cinq personnes dont quatre lycéens dans la ville Al-Obeid.

De nombreuses personnes se sont réunies lundi à Al-Obeid dans l‘État du Nord-Kordofan au centre du Soudan. Une manifestation  qui s’inscrit en droite fil de la contestation en cours contre le conseil militaire à la tête du pays depuis la chute en avril dernier d’Omar el-Béchir.

C’est ainsi que cinq personnes ont péri dans des tirs à balles réelles lors de ce rassemblement. Parmi les victimes, quatre lycéens. Selon Babikir Faisal, un leader de la contestation, « quatre lycéens font partie des cinq martyrs ». Informations confirmées à l’AFP par des habitants dont un journaliste d’Al-Obeid.

Un drame qui n’a pas laissé indifférent l’UNICEF. « Aucun enfant ne devrait être enterré dans son uniforme d‘écolier. Nous avons été dévastés par le tir mortel de cinq étudiants lors d’une manifestation au Soudan », s’est indigné l’organe onusien sur sa page Twitter.

Quant aux blessés, la contestation a appelé sur sa page Facebook « citoyens, médecins et secouristes à se rendre aux urgences dans les hôpitaux qui reçoivent les blessés atteints de balles réelles ».

“No child should be buried in their school uniform.”

We are devastated by the fatal shooting of five students at a protest in Sudan. #ChildrenUnderAttack https://t.co/VilsxXpnyT— UNICEF (@UNICEF) 29 juillet 2019


Elle entend également suspendre les négociations en cours avec le conseil militaire sur le partage du pouvoir. « Nous ne pouvons pas nous assoir à la table des négociations avec ceux qui permettent de tuer des révolutionnaires », a affirmé dans un communiqué Siddig Youssef, porte-parole du mouvement de contestation.

La contestation a ainsi appelé à de nouvelles manifestations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*