Neuf marins chinois et 8 ukrainiens enlevés dans une attaque au large du Cameroun

Neuf marins chinois et 8 ukrainiens enlevés dans une attaque au large du Cameroun

Des marins dont neuf chinois et huit ukrainiens ont été kidnapés jeudi dans l’attaque de deux navires marchands par des pirates au large des eaux territoriales du Cameroun, ont annoncé vendredi à l’AFP des responsables de ce pays et le Bureau Maritime International (BMI) basé à Kuala Lumpur.

“Dix-sept Chinois et Ukrainiens ont été kidnappés” a affirmé  vendredi un responsable des autorités maritimes du Cameroun, sous couvert de l’anonymat, précisant que 9 marins chinois ont été enlevés dans l’attaque de leur navire commercial.

Selon lui, les attaques ont “probablement” été perpétrées par des pirates nigérians, coutumiers de ce genre de rapt contre rançon dans le golfe de Guinée, parmi les eaux les plus dangereuses du monde.    

Dix-sept marins “asiatiques et européens” ont été enlevé à la suite de l’attaque de “deux navires au mouillage” au large de Douala, a confirmé à l’AFP Noel Choong, chef du centre d’information sur la piraterie du BMI, basé dans la capitale malaisienne. Un membre des services de sécurité camerounais a confirmé l’information à l’AFP, sous couvert de l’anonymat.

Des pirates nigérians soupçonnés

“Les personnes enlevées sont des marins civils”, a précisé le responsable maritime camerounais, ajoutant que les deux navires transportaient des marchandises.

Après les enlèvements, des recherches ont été lancées, à partir de Douala et Cotonou notamment, selon l’une des sources camerounaises.

72% des enlèvements et 92% des prises d’otages en mer recensés par le BMI dans le monde ont lieu dans le golfe de Guinée, notamment au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun.

Dans la plupart des cas, ce sont des pirates nigérians qui attaquent les navires et enlèvent des marins dans le but d’obtenir des rançons contre leur libération.  

AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*